Aide aux victimes de violences conjugales et intrafamiliales

La prise en charge des personnes victimes de violences conjugales et/ou intrafamilales est une priorité de l’État :

  • le traitement des affaires de violences conjugales continue d'être assuré par les juridictions
  • la demande a été faite aux forces de l'ordre de rester pleinement mobilisées dans leur combat contre les violences intrafamiliales

 

1) Pour tout cas de danger grave et immédiat, avec nécessité d'une intervention sur place, il convient de contacter les services de première urgence (17).

 

 

2) A compter du 1er avril 2020, pour faire face à l'augmentation des violences conjugales depuis le début du confinement :
  •      en envoyant un  SMS au 114 les victimes de violences conjugales et intrafamiliales peuvent alerter police, gendarmerie, SAMU et pompiers par message
  •      à l'origine le 114 est un numéro d'urgence pour les personnes sourdes et malentendantes : il est ainsi élargi à toutes les victimes de violences qui ne peuvent pas sortir de chez elles, ni faire de bruit

 

 

3) Le 3919 : écoute, information et orientation, de 9h à 19h du lundi au samedi

 

 

4) Vous pouvez contacter la plateforme de signalement des violences, 24h/24 et 7j/7 : https://arretonslesviolences.gouv.fr/

     

     

    5) Un portail de signalement gratuit, anonyme et disponible 24h/24 vous assure un accueil personnalisé et adapté par un policier ou un gendarme sous la forme d’un tchat (discussion interactive instantanée) : https://www.service-public.fr/cmi
    •      l’objectif est de vous permettre d’être accompagné-e vers le dépôt d’une plainte ou, dans l’hypothèse où vous ne seriez pas prêt-e, orienté-e vers les partenaires du ministère de l’Intérieur afin de faciliter votre prise en charge sociale et/ou psychologique
    •      le portail peut également être utilisé par des témoins de violences sexuelles et sexistes pour signaler des faits à la gendarmerie ou à la police

     

     

    6) Grâce à l'Ordre national des pharmaciens, il est possible de s'adresser aux pharmaciens de quartier, en prononçant le code "masque 19", qui alerteront les forces de l'ordre pour une prise en charge rapide : https://www.interieur.gouv.fr/Actualites/Communiques/Engagement-des-pharmacies-pour-permettre-l-accueil-des-victimes-de-violences-intrafamiliales (communiqué de presse du Ministre de l'Intérieur)

     

    7) A l’initiative de Marlène Schiappa, des points d’accompagnement destinés aux femmes victimes de violences conjugales ont ouvert dans de nombreux centres commerciaux à travers la France.

     

     

    8) Dans le Puy-de-Dôme, les victimes peuvent contacter :

     

     

    Pour lire le communiqué de presse du gouvernement sur les dispositifs et mesures mis en place pendant la période de confinement, cliquez sur le lien  suivant : https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/200325_-_communique_de_presse_-_violences_conjugales_et_intrafamiliales.pdf

     

     

     

    SOURCES :

    - Ministère de l'Intérieur : https://www.interieur.gouv.fr/

    - Ministère des Solidarités et de la Santé : https://solidarites-sante.gouv.fr/

    - Ministère chargé de l'Egalité entre les femmes et les hommes, de la Diversité et de l'Egalité des chances : https://www.egalite-femmes-hommes.gouv.fr/

    - Préfecture du Puy-de-Dôme : http://www.puy-de-dome.gouv.fr/

    © 2017 CDAD 63
    cdadpuydedome@gmail.com
    04 73 31 79 35