Je pense être victime ou témoin de harcèlement, que faire ?

Le mieux, c’est d’en parler à un adulte, à l’école ou à la maison.

Si tu n’oses pas, il existe un numéro vert : le 3020.

Il est gratuit et à l’autre bout du fil, quelqu’un de formé aux questions de harcèlement pourra répondre à toutes tes questions et te donner la marche à suivre.

 

Qu’il s’agisse de harcèlement scolaire (à l’école) ou de cyberharcèlement (sur internet), il est important d’en connaître la définition :

Le harcèlement se définit comme une violence répétée qui peut être verbale, physique ou psychologique.

Cette violence est le fait d’un ou de plusieurs élèves à l’encontre d’une victime qui ne peut se défendre.

 

Il peut prendre différentes formes :

     - intimidations, insultes, humiliations, menaces

     - bousculades, bagarres, racket

     - propagation de rumeur

     - piratage des comptes

 

Ces faits ont pour conséquence de dégrader les conditions de vie de la victime.

Ils provoquent :

     - isolement

     - dépression

     - anxiété

     - chute des résultats scolaires

 

Le cyberharcèlement s’effectue via les téléphones portables, les forums de discussion, les messageries instantanées.

Tu peux faire des captures d’écran qui serviront de preuve.

A savoir : il est puni, que les échanges soient publics (sur un forum) ou privés (entre amis sur un réseau social)

                la sanction est plus sévère si le harcèlement a lieu en ligne

 

 

J’ai 14 ans et je suis victime de harcèlement : est-ce que je peux porter plainte ?

Oui : tu peux signaler les faits en te rendant seul au commissariat ou à la gendarmerie.
Si tu veux obtenir des dommages-intérêts, tes parents devront se constituer partie civile pour toi.

A savoir : tu as 6 ans après les faits pour déposer plainte.

 

Est-ce que le harceleur peut être puni ?

Oui : le harcèlement est un délit.

     * Si l’auteur est majeur : il encourt une peine d’un an de prison et de 15.000 euros d’amende.

     Mais si la victime a moins de 15 ans, la peine est plus sévère : 2 ans de prison et 30.000 euros d’amende.

    * Si l’auteur est mineur et qu’il a plus de 13 ans : il encourt une peine de 6 mois de prison et de 7.500 euros d’amende.

     Mais si la victime a moins de 15 ans, la peine est plus sévère :1 an de prison et 7.500 euros d’amende.

 

Et en cas de cyberharcèlement ?

     * Si l’auteur est majeur : 2 ans de prison et 30.000 euros d’amende.

     Mais si la victime a moins de 15 ans, la peine est plus sévère : 3 ans de prison et 45.000 euros d’amende.

     * Si l’auteur est mineur et qu’il a plus de 13 ans : 1 an de prison et 7.500 euros d’amende.

     Mais si la victime a moins de 15 ans, la peine est plus sévère : 18 mois de prison et 7.500 euros d’amende.

 

 

A savoir : les harceleurs qui ont moins de 13 ans ne peuvent pas aller en prison ni payer d’amende.

Mais cela ne veut pas dire qu’ils ne seront pas punis.

Il existe des dispositions spécifiques qu’on appelle mesures éducatives et sanctions éducatives

 

Pour plus d’informations : https://www.nonauharcelement.education.gouv.fr/

 

© 2017 CDAD 63
cdadpuydedome@gmail.com
04 73 31 79 35